Aurélia

Info

Fiction réalisée en 1998
Commanditée par les laboratoires Rhône-Poulenc
Un film sur la schizophrénie
Rôles principaux : Sabine Schurig, Stéphane Hôhn, Jacques Boulon

Ce film traite de la schizophrénie, mais ne peut en aucun cas être considéré comme un film sur la maladie.
Le choix délibéré d’inviter le spectateur à vivre quelques instants, de l’autre coté du miroir, cette intrusion douloureuse de l’imaginaire dans la réalité, en fait le propos de la souffrance, la leur…la nôtre.
« Un sujet que j’avais proposé au Laboratoire, et pour le scénario duquel, fait exceptionnel, j’ai eu carte blanche..
J’ai voulu aborder la schizophrénie sous un angle inhabituel, étrangement absent des communications sur cette maladie, la souffrance, souffrance du patient, souffrance des proches.

Risquant et acceptant un certain hermétisme, j’ai décidé de retranscrire la vision du schizophrène de sa propre maladie. Le traité cinématographique est donc en quelque sorte un plan subjectif du patient sur ce qu’il vit, interprété magistralement par Stéphane Hôhn.
Ce film est en fait l’adaptation cinématographique de ma thèse de doctorat présentée en 1977, et qui traitait des rapports intimes entre Folie et Poésie.
Ce travail avait été inspiré par Gérard de Nerval, et plus précisément par « Aurélia », véritable observation jour par jour de Nerval sur sa terrible descente aux enfers de la dissociation psychotique.


 

Photos du tournage

Restez informé

Choose the way you would like to be notified for latest posts.

Favoris & Partage

Share this with your friends.

Pas de commentaire pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire

Laissez un commentaire

  1. (required)
  2. (required)
  3. (required)
  4. Envoyer en tant que
  5. Captcha
 

cforms contact form by delicious:days